Une initiative de l’AGAME (L’Association des gens d’affaires du Mile-End) et de ses membres qui ont comme mission d’encourager l’économie locale, l’esprit communautaire et l’évolution positive de notre quartier.


Dev par Barkas. Design par Wedge. Direction Créative par Sarah Di Domenico.

Voici
Café les Impertinentes

Laurence dirige un café végétalien et un bar à jus dans le studio de ballet de sa grande sœur. Ensemble, le duo de sœurs se réunit pour célébrer l’esprit féminin.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

#les6#les4#les1#les5#les7Salut Laurence !
Comme ça, tu es en affaires avec ta grande sœur. Est-ce que ça a toujours été un rêve partagé ?

Oui ! Je possède le café et ma sœur gère tout ce qui touche à Ballet Hop!, son studio de danse et de fitness. Nous voulions créer un espace polyvalent, alors même si nous avons notre propre entreprise, ça ne se ressent pas. Je suis très impliquée dans Ballet Hop! Autant qu’elle l’est dans le Café les Impertinentes.

Pour être honnête, je n’ai jamais pensé que j’allais avoir un café un jour. Ce n’était pas du tout prévu. Pas. Du. Tout. J’étais en voyage en Europe et ma sœur m’a écrit « Hey, j’ouvre un studio en septembre »… ce qui était environ 2 mois avant à l’époque… « Tu veux en faire partie ? ». J’ai dit oui. Pourquoi pas. Je n’avais pas d’autres plans. J’étais tout juste diplômée en communication et dans un sens, c’était un bon moment. Mais rien ne m’avait préparée pour ça.

Même si j’ai toujours travaillé dans des cafés et des restaurants, travailler dans ce secteur et gérer ta propre entreprise est totalement différent. L’ouverture a été un chaos total, mais ça semble naturel. Ma sœur et moi avons toujours été très proches. On a toujours su que nous voulions faire quelque chose ensemble, on partage un instinct similaire.

Quelles sont la meilleure et la pire chose quand on travaille avec sa sœur ?

Nous avons la même vision pour la plupart des choses. On n’a même pas besoin de parler, on sait et on sent ce que l’autre personne pense et ressent. On est d’accord sur la plupart des trucs, ce qui rend la gestion plus facile. On s’entend super bien donc c’est l’fun de travailler ensemble tous les jours. Le revers de la médaille c’est que nous n’avons aucun filtre. Je peux lui répondre sèchement et inversement. Mais ce n’est pas méchant. On est sœurs donc on n’est pas politiquement correctes, on va droit au but. Ce qui est une bonne chose.

#les3Quelle est la signification derrière le nom du Café les Impertinentes ?

À la base (une impertinente) c’est une personne qui ne se prend pas trop au sérieux, qui n’a pas peur de paraître bizarre et d’être complètement elle-même.

« Pour moi, être impertinente signifie être libre. Les femmes qui dansent ici dansent pour le fun. Nous ne sommes pas professionnelles ou apeurées de paraître stupides. »

La mission de cet espace, du café et du studio ensemble, est de rendre les femmes plus confiantes, de construire cette confiance en soi.

#les2Côté nourriture, qu’est-ce qui mijote au café ?

Je fais des jus tous les matins. Celui-ci est à base de kale, ananas, noix de coco. Tous les bols et les salades que nous offrons sont végétaliens et sans gluten, et beaucoup de nos pâtisseries aussi. Je fais des tartines maison également. Le but principal est d’être en santé, d’offrir des déjeuners simples et légers, et d’être fun en même temps.

#les8Chaque jus porte un nom de femme. D’après qui sont-ils nommés ?

Chaque nom représente une femme forte de l’histoire, de différentes époques, mais toutes avec une mission semblable. Thérèse Casgrain a été une féministe importante qui a travaillé fort avec d’autres femmes pour que nous ayons le droit de vote, ici au Québec. Simone de Beauvoir est une auteure et philosophe qui a travaillé à aider la cause féministe. Françoise David est une féministe, altermondialiste et activiste politique du Québec et nous connaissons tous Jeanne d’Arc. En plus, ce sont des noms québécois familiers et traditionnels, donc tout le monde connaît une Thérèse, une Jeanne, une Simone ou une Françoise.

Vous accueillez souvent des événements féministes. Qui avez-vous reçu la dernière fois ?

Les sœurs Stratis. Ce sont des sœurs « fashionista » au Québec, qui ont parti le blogue le plus lu à Montréal appelé Ton Petit Look. Nous avons accueilli une lecture de leur livre publié récemment qui parle de la santé mentale des femmes. Une partie des ventes de la soirée a été donnée à un centre pour femmes.

Qu’est-ce qu’on peut trouver sur la playlist du café ?

Bon Iver. Charlotte Cardin. Safia Nolin. Ben Howard. J Cole. Frank Ocean. Radiohead. Solange. Milk and Bone. Khalid. Valaire. Banks. Avec les changements de températures et le soleil, un peu de Drake c’est sympa. Beaucoup de styles différents, mais c’est toujours important pour moi de jouer de la musique faite par des Montréalais et des femmes artistes québécoises.

Quels sont tes endroits préférés dans le quartier ?

Je vais toujours chez Lowell. Ils ont une ligne de maroquinerie incroyable. Voskins a de très belles lunettes. J’aime aussi manger chez Maïs et chez Thazard, magasiner chez Boucle et Papier, Vestibule et Electrik Kids pour les cadeaux !

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Adresses favorites

Adaptation par Caro Desmartin
Révision par Laurence Perras
Photographie par Wedge
Illustration par Mathieu Dionne