Une initiative de l’AGAME (L’Association des gens d’affaires du Mile-End) et de ses membres qui ont comme mission d’encourager l’économie locale, l’esprit communautaire et l’évolution positive de notre quartier.


Dev par Barkas. Design par Wedge. Direction Créative par Sarah Di Domenico.

Voici
Melina's

Joanna Chery est la ladyboss grecque qui nous sert des pâtes feuilletées au Phyllo Bar Melina's, un endroit inspiré par une femme brave et audacieuse, la première à accéder au parlement grec.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

#m8 #m7 #m6 #m5 #m4 #m3 #m2 #m1Allo Joanna !
Qui est donc Melina ?

Une femme vraiment badass ! C’est une actrice grecque, connue pour ses films et ses chansons. Dans les années 60, il y a eu un coup d’État en Grèce. Les gens qui ne se pliaient pas au nouveau régime étaient emprisonnés… Melina n’avait pas peur de s’exprimer à ce sujet et elle a même ouvertement traité le nouveau président de fasciste. Elle fut exilée. C’est à cette époque qu’elle est devenue activiste. Elle s’est battue pour réinstaurer la démocratie en Grèce. Éventuellement, le nouveau régime tomba. Quand elle retourna en Grèce, elle mena une campagne électorale et devint la première femme candidate à se présenter au parlement grec. Elle n’avait pas peur des mots. Elle était adorée autant que détestée. La seule photo de l’Acropole que vous trouverez ici, c’est une photo de Melina. Le Rialto, juste à côté, était un cinéma grec dans les années 60 et 70, à l’apogée de sa gloire. Nommer le café Melina fut un choix facile. C’est un hommage à l’histoire de la Grèce, à l’histoire de Montréal. Melina est mon animal totem. Ma muse. Tenace, jolie, sexy, féminine et féministe, tout à la fois.

Et toi Joanna, qui es-tu ?

Évidemment, je n’ai pas l’air d’être Grecque donc le commentaire le plus fréquent c’est « Mais tu n’es pas Grecque ? Comment peux-tu être Grecque ? Pourquoi Grec ? » Les gens sont surtout curieux. Je suis à moitié Grecque et Haïtienne. 

« Je suis une femme. Une femme noire. Et je suis jeune. Personne ne pense que je suis la propriétaire. »

Mon bar phyllo, c’est mon bébé, mon histoire. Mon côté grec est celui que je connais bien puisque c’est la culture avec laquelle j’ai grandi. Mes parents se sont séparés quand j’avais sept ans et j’ai été élevée par ma mère. Je voulais ouvrir un resto haïtien, mais Win Butler et la fameuse restauratrice Jen Agg l’ont fait avant moi! Tant mieux, c’est une culture qui n’est pas assez représentée, selon moi. 

Tu es aussi une vraie ladyboss !

Pendant une partie de ma vie je n’ai pas réalisé mon plein potentiel. Peut-être que je gardais mon énergie pour ceci. Je me suis rendu compte que je ne pouvais pas travailler pour un patron. Il suffit de se lancer.

« Écouter les gens autour de nous, mais ne pas se laisser faire non plus. En fait, les seules personnes qui savent quoi que ce soit sont celles qui agissent. »

L’opinion des gens, c’est souvent leur plus grande peur qu’ils projettent ensuite sur toi, et c’est suffisant pour semer le doute. Il faut être entêtée et il faut aller jusqu’au bout de sa vision. Mener la barre. Être son propre patron. C’est difficile, mais je n’ai aucun regret. La force qui me motive vient de l’intérieur, comme si je n’avais pas le choix. Je dois le faire pour moi-même. Et si tout donner ne suffit pas, c’est correct, mais je n’abandonnerai pas sans avoir tout essayé.

C’est occupé aujourd’hui. Les gens veulent leur pâté !

Mais qu’est-ce qui se passe ? Tous ces gens qui arrivent ! En grec il y a une expression : « kalo pothi », ou « bon pied ». Je crois que tu l’as ! Lorsque tu mets les pieds dans un endroit, tu attires les affaires. Certains l’ont, d’autres non. Ceci est un porte-bonheur (pointe son bracelet) pour se protéger du « mal occhio » ou « mauvais œil ». C’est une superstition, alors fais-en ce que tu veux. Moi j’appelle ça le vaudou grec. 

Est-ce que c’est toi qui fais les pâtés ?

J’ai appris à cuisiner de ma mère, et ma sœur, mais j’ai une superbe équipe qui m’entoure. J’ai quatre grandes sœurs — c’est moi la plus jeune — et l’une d’elles est une véritable Martha Stewart. J’ai beaucoup appris en la regardant. Je peux préparer toute cette bouffe sans consulter de recette. Je suis une fille qui adore le fromage. J’aime les phyllos au feta et à la ricotta. Sans blague, j’en mange trois fois par semaine. Parfois même cinq.

Aimes-tu être située à l’intersection de Parc et Bernard ?

J’adore ça. C’est comme si ce lieu m’était destiné. Je vais te raconter une petite histoire : quand j’ai eu l’idée d’ouvrir un commerce, je me suis dit qu’il devait être dans le Mile-End, du côté ensoleillé de l’avenue du Parc, près d’une intersection. Par hasard, j’ai vu le propriétaire mettre l’affiche « À louer » dans la vitrine. La veille, j’avais eu une fixation en voyant cet espace. J’ai tout de suite signé le bail.

Quand tu marches dans les environs, où t’arrêtes-tu ?

Si j’ai envie de croiser des gens, je marche sur l’avenue du Parc jusqu’à St-Viateur et je m’arrête au Café Club Social. Si je veux être incognito, je vais marcher sur l’une des petites rues. J’adore observer les maisons. Et c’est encore mieux le printemps, quand les arbres fleurissent. J’aime sentir le lilas. J’ai de bons souvenirs de la rue Fairmount. Quand je me suis mise à explorer le quartier seule, à l’adolescence, je partais de mon quartier défavorisé et je venais ici en autobus. J’allais à la jolie boutique de papier japonais. Il y avait un restaurant qui avait un écran au fond de la salle à manger. Tu pouvais regarder de vieux films avec des écouteurs, en mangeant. J’aimais bien me tenir ici. Ça me faisait rêver à des choses plus cool, plus amusantes. J’allais aux danses grecques qui se tenaient au-dessus de la fruiterie du Mile-End. J’étais amoureuse d’un des garçons alors j’y suis allée pendant des années…

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Adresses favorites

Adaptation par Marie-Laurence Grenier-Trempe
Révision par Laurence Perras
Photographie par Wedge
Illustration par Mathieu Dionne